Un territoire, un patrimoine et des hommes

Régina-Kaw est une vaste commune rurale (1 213 000 ha, soit la deuxième commune de France en superficie), bordée par le fleuve Approuague avec une façade maritime.

Peuplée depuis l’époque précolombienne, elle vit un profond bouleversement au cours de la période esclavagiste qui voit l’installation de nombreuses habitations coloniales sur le bas Approuague (cacao, indigo, épices, coton, sucre…).

À partir de 1855 et la Ruée vers l’or, des comptoirs s’installent le long du fleuve. Jusque-là chef-lieu de la commune, Kaw cède la place à Régina, qui comptera jusqu’à 3 500 habitants.

La région connaît alors un réel essor commercial et industriel : scierie, distillerie de rhum, exploitation forestière, essence de bois de Rose…

Actuellement, la population, 1 000 habitants, est concentrée dans les bourgs de Régina et de Kaw, le village de Guisambourg ayant été déserté dans les années 70.

La pluriethnicité de sa population (amérindienne, créole, bushinené, européenne, hmong, brésilienne…) représente une force vive et un atout considérable pour ce territoire.

Son environnement exceptionnel très divers (fleuve, marais, savane, forêt) est maintenant reconnu et protégé grâce à l’existence de trois réserves naturelles : les Nouragues, les marais de Kaw-Roura et l’île du Grand Connétable.

Pour aller plus loin

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site, par exemple pour enregistrer vos préférences sur la politique de gestion de vos données personnelles.

gdpr

Mesure d'audience

Ces cookies sont déposés par nos prestataires nous permettent de mesurer l'audience et d'analyser les circuits de navigation.

_ga, _gat, _gid